La confirmation au plan macro : les aléas professionnels impactent la santé

« Le chômage touche 10,6 % de la population active, et a sensiblement augmenté depuis 2008. De plus en plus de personnes se retrouvent dans des situations financières compliquées mais pas seulement. La section des affaires sociales et de la santé du Conseil économique, social et environnemental (CESE) alerte sur les nombreuses conséquences du chômage sur la santé de ces personnes sans emploi.

D’après une étude de l’Inserm (SUIVIMAX), 14 000 décès par an pourraient lui être imputés. Mis en perspective avec le nombre de morts sur la route (3464 décès), la statistique est édifiante. Le chômage est en particulier un facteur de risque supplémentaire pour les maladies cardiovasculaires, certaines maladies chroniques, ou des cancers. »

Source: http://www.pourquoidocteur.fr/ 10/05/2016